Présentation +

Vignes

Notre exploitation est située uniquement sur l'aire d'appellation Irancy, en plein cœur du vignoble de l'Auxerrois, à 15 kilomètres de celui du Chablisien.
Notre domaine est une exploitation familiale de 12 hectares, composée de Anita, Jean-Piere et Stéphanie, la fille qui après deux BTS (en commerce et en viticulture-œnologie) au lycée viticole de Beaune, a repris le soin des vinifications depuis le millésime 2001.

L'amphithéatre d'Irancy présente différents côteaux, établis sur des sols argilo-calcaire Kimmeridgien, qui nous permettent de mettre en valeur les meilleurs lieux-dits en les vinifiant séparément. C'est ainsi que notre production comporte 9 Irancy, ayant tous un caractère propre profondément enraciné à son terroir : «Palotte, Mazelots, Côte du Moutier, Cailles, Veaupessiot, Boudardes … » sont les exemples les plus représentatifs de nos climats.

Historique +

mariage

La famille Colinot est descendante de la famille de l'architecte Soufflot (Panthéon à Paris) dont la maison natale appartient toujours à la famille.

Les Colinot sont présents depuis une dizaine de générations dans le petit monde du vin d'Irancy.

Léontine Colinot fut l'une des premieres femmes à travailler les vignes et le vin durant la première guerre, puis Robert (son fils unique) avec Rosa (son épouse venue de Pologne) developperent le vignoble et la culture des cerises dans les années 60.

Puis, Jean-Pierre (le fils ainé) et Anita (son épouse) succédèrent et agrandirent l'exploitation dans les années 90.

En 2001, après deux BTS en viticulture/oenologie et commerce vins et spiritueux obtenus à Beaune, Stéphanie, leur fille ainée s'associa à ses parents puis prit en charge les vinifications/élevage des vins et la commercialisation professionnelle.

En 2008, elle se marie avec Jean Paul Durup de Chablis et met au monde un garçon prénommé Paul. Puis, en 2012, une fille nommée Claire.

Vignes+

Le vignoble est composé entre vieilles et jeunes vignes. Le travail et le respect des climats s'effectuent en lutte raisonnée.

Depuis 3 ans, nous labourons au lieu de désherber afin de limiter l'utilisation des produits phytosanitaires.
La taille est courte afin de limiter de fort rendement qui dilueraient les cuvées.

Vins+

L’encépagement de nos Irancy se fait entre Pinot noir (à forte majorité) et César ou Romain (10 % maximum), cépage archéologique rouge, typique au village d’Irancy, amène complexité et structure tannique, sa pellicule comportant plus de tanins et d’anthocyanes que l’illustre Pinot noir. Implanté par les légions Romaines au II ème siècle, il confère au vin couleur, tanins avec des parfums de violette et de truffes au vieillissement, facilitant ainsi une bonne garde (10 à 15 ans suivant les millésimes).

Traditionnellement, l’assemblage de ces deux cépages se fait à la cuvaison, il varie entre 5 à 10 % suivant les cuvées.

La vinification est des plus ancestrale, le raisin est récolté à la main, non ou semi éraflé, il est alors pigé plusieurs fois par jour. Dés que la fermentation alcoolique est terminée, les vins de goutte et de presse sont séparés, cette opération permet d’appeler les premiers jus, non issu du pressurage : « têtes de cuvées ».
L’élevage, variant de 9 à 12 mois, est élaboré en cuves, c’est pendant cette période que la seconde fermentation appelée fermentation malo-lactique se réalise.

A l’issu de cette phase, nos Irancy sont soutirés, puis filtrés sur terre alluvionnaire (Kielselghur), afin d’être mis en bouteilles.

Le Passetoutgrain, pour sa part, est composé de deux tiers de Pinot noir et d’un tiers de Gamay (à jus blanc).
Le Rosé dit « vin gris » est issu de raisins de pinot noir pressés directement. Vinifié comme un blanc, ce rosé à la robe saumon clair délectera vos papilles par ses arômes de pêche de vignes et par sa vinosité.

Où nous trouver +

Notre production (environ 80 000 bouteilles par an) est totalement vendue en cols, principalement à la clientèle particulière, les cavistes, à la restauration des régions Yonne et Paris, voire de la grande restauration comme Bernard Loiseau, Famille Lorain, Hôtel de Crillon, la Tour d’Argent, le Relais d’Auteuil… et à l’exportation (Suisse, Angleterre, Belgique, Hollande, Danemark, Autriche, Italie, Allemagne, Canada, Etats-Unis, Australie, Japon…). Ces Irancy ont été dégustés et appréciés par de grands sommeliers mondialement reconnus comme Olivier Poussier, Philippe Faure-Brac, Georges Perthuiset… et par des journalistes célèbres spécialistes du vin comme Michel Bettane, Antoine Gerbelle, Bernard Burtchy, entre autres…